Saint Kisito de Pekwa

Bienvenue!

Paroisse Saint Kisito

B.P. 12 Tél. : 693 314 433/668 230 185

Curé : Père Innocent ZAWAS


wp_20160828_12_16_32_pro wp_20160828_12_16_01_pro

wp_20160828_12_15_20_pro

Chapelle, vue de l’extérieur

wp_20160828_12_13_55_pro

Intérieur de la chapelle

Historique:

Vers les années 1910, Kamdem GUEMDJO, Roi des Baham, installe les missionnaires catholiques venus de DJAK à Pekoua (terrain de combat). Ce lieu était aussi un lieu de sacrifices pour des rites de purification sous la conduite des membres du rite « DJEE » (hommes à totem). Avec l’accord des riverains, il a agrandi l’espace jusqu’à obtenir les hectares que nous avons aujourd’hui. Il a planté un arbre à l’arrière plan du terrain (le lemdjein) pour arreter la progression de la mission. Plus tard, les hommes ont pris cet arbre comme étant sacré et certains vénèrent jusqu’aujourd’hui.

Pour devenir chrétien, il fallait accepter porter  au cou la croix de Jésus. Les gens étaient réticents jusqu’au  moment où on arrêtait les hommes pour le travail forcé ; beaucoup de personnes valides y ont trouvé asile. C’est ainsi qu’au cours des années 1932, plus de 50 couples ont reçus le sacrement de mariage, faisant de Pekoua une grande communauté chrétienne. Pekwa regroupe, les Cheffou (village d’accueil), les Hiala, les SOU’O et une partie de Kaffo.

Plusieurs catéchistes ont œuvré dans cette vigne du Seigneur pour aider les prêtres dans l’œuvre d’évangélisation des hommes de cette localité et ses environs. Il s’agit de :

1er : FOTSA Paul

2ème : TOPY Boniface

3 ème : TEGUIA Casimir

4 ème : LOUNGAING Pierre

5 ème : KAMDEM André

6 ème : DJELAKOUNG Martin

7 ème : GONGANG Lambert

8 ème : KAMDEM Alexandre

9 ème : KAMDEM Dominique

10 ème : TEGUIA Joseph

11 ème : SIMO David


Les Postes

POSTE DE DEMGOGOUA

Poste crée en 1919

Terrain offert par le chef du village : WABO DZUDOM

Catéchistes :

1er : LONGUSING Pierre

2ème : KAMDEM NGUIANING André

3ème : CHAMNUE Joseph

4ème : NEGUE François

5ème : KOUAM Marcel en poste depuis 2001

wp_20160901_09_32_28_pro wp_20160901_09_32_30_pro wp_20160901_09_32_52_pro wp_20160901_09_33_44_pro wp_20160901_09_34_11_pro

POSTE DE MOUDJO

Dès son arrivée à medjo en 1991, papa Justin KAMTCHE dit « Apostolique »  a entrepris de rassembler les gens chez lui en vue de catéchiser.

Après quelques temps il commença avec l’accord du curé de la paroisse saint André à l’époque du père TATCHUM à célébrer la Parole dans son salon aux chrétiens qui n’avaient pas assez de force d’arriver à Pekwa las dimanches ; l’ampleur du travail l’emmena à solliciter l’assistance de papa Lambert pour les célébrations et les prières. Monsieur TOKO Jean Marie a donné un missel communautaire.

Papa KALIEK Jean dit TEBA SOMAGNE, émut par la prospérité et l’avancement de la parole de Dieu à ses cotés a donné cette bande de terre sur laquelle est construite cette chapelle courant 1992.

Après l’abbé TATCHUM, arrive le père MELI qui encourage les chrétiens à fabriquer les briques pour la construction de la chapelle. Malgré la volonté des chrétiens, ils n’ont pas pu faire assez de briques ; ce qui emmena le bienfaiteur, monsieur POUOMEGNE Michel dit TEMEKAM WACLEU a engagé des fabricants à ses frais.

Dès que les briques furent prêtes, les chrétiens ont engagé la construction avec tous les MEDJO jusqu’à la toiture. Le père MELI a apporté une parttie des tôles et TEMEKAM WACLEU a payé le reste. Papa Ambroise engagea la fabrication des ouvertures et le lissage du sol. C’était sous la presidence de maman DJOYIM Thérèse. Maman WACHE Julienne a fait fabriquer la porte centrale. MEUKEU DJEUMBEU monte présidente (1998). Papa Ambroise donne à la chapelle des tableaux muraux des livres de prières et le Missel qu’on a jusqu’aujourd’hui.

Le nombre de chrétiens augmente. Les structures telles que : la chorale des adultes (saint Justin), la chorale des jeunes (saint Ambroise), les CEB saint Jean et saint Lambert, le groupe de prière Legion de Marie conjugue leurs efforts pour la bonne marche des activités.

En 2000, maman Marie DJUIDJE monte présidente. Au sein du secteur spécila de Pekwa, le poste de MEDJO est reputé pour son dynamisme, d’où son surnom de « petit pays grand cœur ». c’est dans cet élan de succès que papa Jean KALIEK, le donnateur du terrain  meurt. Sous la conduite de Monsieur Ambroise, toute la copmmunauté paroissiale l’avait enterré dignement en 2009.

A partir de 2010, TEKEU KAMTCHEU Justin, ne demeurant plus à MEDJO, la mauvaise santé de papa Lambert commence à réduire l’élan qu’avait ce poste. Cette maladie la conduit à la mort le 26 octobre 2010. Toujours sous la conduite de monsieur ambroise et du clergé il a eu droit à des obsèques digne du chrétien.

Après sa mort TAMO Aurelien est chargé de continuer la célébration dans le poste, mais de courte durée car son école était prioritaire. Ceci emmena le père Octave d’envoyer monsieur SIMO David pour continuer la mission dès fin 2010 jusqu’à ce jour.

Le 25 decembre 2011, papa Justin est mort à Bandjoun, terrassé par une courte maladie. La communauté l’a regretté amèrement, mais en vain.

Contre vents et marées, les chrétiens continuent à se serrer les courdes pour faire avancer le règne de Dieu à Medjo.

Nous espérons en implorant le Tout puissant que cet apport de notre bienfaiteur papa NOUNAMO Pierre Marie motive davantage d’autres fils et filles de notre localité pour que partout où ils sont et seront qu’ils pensent toujours à notre chère chapelle. 

wp_20160901_08_05_02_pro wp_20160901_08_07_24_pro wp_20160901_08_08_56_pro

 POSTE DE TEGOGOUA

Poste crée vers 1948

Terrain donné par le chef du village Gogoua, pour empêcher que tous ses proches ne soient protestants.

CATECHISTES :

1er : YOUBI Georges

2ème : KAMDEM André

3ème : KAMDEM Joseph

4ème : MAGNE ODETTE en poste depuis 1987

wp_20160901_09_58_49_pro

Chapelle en chantier

wp_20160901_09_52_19_pro wp_20160901_09_58_00_pro wp_20160901_09_58_14_pro

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

POSTE DE KAFFO-BAHAM

La mission catholique de Kaffo-Baham, fut crée en 1954 sous le patronage de l’abbé NJOYO et du catéchiste  BOGNE Louis. Le deuxième catéchitse fut FODJO Gaston encore vivant. Au fil des ans, cette mission exista sans problème. L’abbé TCHUAM Barthélémy a borné le terrain de cette mission sans opposition.

Les témoins du bornage : TAMO Louis, KABIWA François et TAGNE Christian

CATECHISTES

1er : BOGNE Louis

2ème : FODJO Gaston

3ème : DJIELAKOUO Martin

4ème : KAMDEM Gaston

5ème : TAMGHUE Jean Marie

Poste vacant depuis trois ans.

wp_20160901_08_42_51_pro wp_20160901_09_08_35_pro wp_20160901_09_08_52_pro