Aumônerie de l’enfance

La pastorale de l’enfance dans le diocèse est pilotée par La commission diocésaine de l’enfance. Elle est constituée de 12 membres : prêtres, religieuses et laïcs. Elle est une commission importante et délicate : importante parce qu’elle s’adresse à la pure pépinière de la famille, de la société et donc de l’Eglise. Délicate parce que ces enfants qui sont membres à part entière de l’Eglise doivent bénéficier d’une attention particulière au risque de grandir étant frustrés ou mis à l’écart.

enfance

Innovations de cette commission  :

Pour l’année 2016/2017, en nous inspirant toujours du Plan Pastoral Diocésain, nous comptons avec la grâce de Dieu consolider les acquis et intensifier la sensibilisation afin que tous les autres groupes et mouvements des enfants qui existent dans les paroisses intègrent réellement les activités de la commission de l’enfance et ainsi construire une véritable communion diocésaine. Le souhait le plus ardent est que les doyens, les curés et les aumôniers paroissiaux et décanaux œuvrent pour que la solennité de Noël pour Enfants (dans les paroisses) et la Journée Décanale de l’Enfance soient effectives, respectivement le dimanche 18 décembre 2016 et le dimanche 23 avril 2017.  Etant donné que la commission diocésaine de l’Enfance s’occupe aussi de l’organisation et de l’animation de la pastorale dans les écoles maternelles et primaires, nous voulons proposer une feuille de route des aumôniers des écoles afin d’éviter la navigation à vue.

 

Les attentes :

Ce secteur de pastorale est délicat et demande beaucoup : l’attention, le temps, le tact, la patience, la présence effective et affective, les moyens financier…. Les seuls membres de la commission malgré leur zèle et leur engagement ne peuvent pas arriver à animer les enfants du diocèse, aussi souhaitons-nous que : prêtres, religieux, religieuses et laïcs, soyons acquis à la cause de cette pastorale spécifique pour les enfants et que, nous nous tenions la main dans la main pour soutenir ce niveau de la pastorale qui représente l’espérance même de la famille, de l’Eglise et de toute la société.

En effet, un enfant bien encadré aujourd’hui est une chance pour le monde demain.

 

Abbé Armand Noël Defeu Tala